Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation ainsi que notre énoncé sur la Protection de la vie privée. Ces mises à jour comportent de l'information sur les renseignements personnels que nous recueillons, sur la manière dont nous pouvons utiliser ces renseignements et sur les droits que vous pouvez avoir en ce qui concerne vos renseignements personnels. Les versions révisées des Conditions d'utilisation et de l'énoncé sur la Protection de la vie privée sont en vigueur depuis le 25 juin 2020. Si vous continuez à utiliser notre site après cette date, cela signifie que vous acceptez les versions révisées des Conditions d'utilisation et de l'énoncé sur la Protection de la vie privée. Ok

Voici mon histoire - Andria Karstens, directrice commerciale chez Climate

novembre 12, 2018

Andria Karstens, directrice commerciale chez Climate pour le Sud-Ouest de l'Ontario, est un joueur d'équipe de bout en bout. Depuis qu'elle a grandi dans une ferme mixte à Wilkie, en Saskatchewan, le travail d'équipe a toujours été un mode de vie.

« Mes parents nous ont toujours encouragés, moi et mes frères et sœurs plus jeunes, à être actifs à la ferme, mais ils ont aussi appuyé notre décision de faire du sport », se rappelle Andria. « Tout ce dont je me souviens de cette époque, c'est l'école, le sport et l'agriculture. »

Andria Karstens - Voici mon histoire

Enfant, les journées de Andria à la ferme consistaient surtout à nourrir les poulets, à garder les vaches et à maintenir la pelouse et les haies propres. Des champs de canola aux terrains de soccer, la vie était définie par les occasions de participer aux travaux. Que l'objectif soit d'avoir une bonne récolte ou de gagner le prochain match, l'important a toujours été de travailler pour atteindre un but ultime.

« C'était toujours très occupé à la ferme », dit Andria. « Mais quand il y avait du travail à faire, tout le monde s'y mettait. »

Aujourd'hui, c'est en tant que nouveau membre de l'équipe de The Climate Corporation au Canada que Andria s'attelle à la tâche - cette fois, avec l'objectif d'aider d'autres producteurs agricoles.

« C'est vraiment agréable de faire partie de ce groupe et de retrouver un esprit d'équipe », dit-elle. « De nouvelles idées surgissent; tout va mieux quand on a de bonnes personnes avec qui travailler. »

L'éthique de travail de Andria n'est pas la seule chose qu'elle garde de son éducation. D'une manière ou d'une autre, entre les jeux et les corvées, Andria a commencé à éprouver un intérêt serein pour la technologie, mais cela n'a pas été de tout repos.

« Mes parents m'ont mis en cours de piano quand j'étais plus jeune, et j'ai dû pratiquer et passer tous ces examens. Alors, pour s'assurer que je poursuive, ils m'ont soudoyée avec un ordinateur portable », dit Andria en rigolant. « J'ai fini par l'obtenir cet ordinateur portable, et je me suis dit que c'était la chose la plus cool que j'aie jamais eue. »

Andria Karstens - Voici mon histoire

Bien que les premiers jours où elle s'amusait sur son ordinateur durement gagné se soient finalement traduits par une aptitude naturelle pour les applications informatiques, Andria reconnaît que tout le monde ne partage pas son niveau d'aisance avec la technologie. De nos jours, elle travaille aux côtés des agriculteurs dans les réunions de producteurs, où les préoccupations concernant l'adoption de quelque chose d'aussi différent que FieldViewMC sont soulevées assez régulièrement. Bien que la plupart des producteurs qui éprouvent ces inquiétudes soient généralement surpris par la rapidité avec laquelle ils s'habituent au système, Andria fait preuve de suffisamment d'empathie pour communiquer avec les gens dont la première impulsion est de mettre des barrières.

« J'ai voyagé dans plusieurs pays différents et cela m'a fait réaliser à quel point j'ai de la chance d'avoir grandi de cette manière. Je pense que cela m'a aidée à comprendre que chacun est rendu à un endroit différent, à comprendre que quelqu'un peut avoir une mauvaise journée, un mauvais mois ou une mauvaise année, et simplement être patiente avec lui ou elle. »

Cela est très utile lorsque vous êtes à la tête d'un nouveau secteur qui évolue rapidement au sein d'une industrie ancrée dans la tradition. Ce travail peut être épuisant, mais lorsque Andria est en mesure d'aider ses clients à configurer leur système, les résultats lui rappellent ce but ultime : aider les gens à exploiter leur ferme de façon plus intelligente.

« J'ai parlé à des gens qui utilisent la plateforme Climate FieldView depuis maintenant un an, et je suis frappée par la puissance que leur procure cette capacité d'analyse dans le champ », explique Andria. « Leur apprendre à utiliser ces outils les aide vraiment à comprendre ce qui se passe sur leur ferme. »

Andria Karstens - Voici mon histoire

Et parfois, cela s'accompagne de victoires inattendues.

« Récemment, j'ai reçu un appel d'un producteur que je n'avais même pas encore rencontré », raconte Andria. Il m'a expliqué qu'il se trouvait chez un ami qui était en train de lui montrer la plateforme sur son iPad®. Il m'a demandé comment l'obtenir pour sa ferme. Je l'ai vécu comme une victoire. »

De l'avis d'Andria, un gain aujourd'hui pourrait se traduire par quelque chose de beaucoup plus important pour l'agriculture en général. La capacité de montrer comment différents produits et techniques de gestion fonctionnent dans deux champs juxtaposés est certainement utile de nos jours, mais cela pourrait devenir nécessaire à l'avenir.

« Au train où vont les choses, plus nous aurons d'information sur ce que nous faisons dans nos fermes, mieux ce sera », dit-elle. « Si nous pouvons prouver que nous utilisons des engrais et des pesticides d'une manière écologiquement durable et que nous augmentons les rendements en réduisant l'impact environnemental, cela aidera vraiment notre cause dans le contexte où ces activités seront de plus en plus scrutées à la loupe et peut-être même réglementées. »

Cette réalité touche tout le monde dans l'industrie agricole, que vous soyez une directrice commerciale chez Climate, un détaillant ou des producteurs agricoles comme les parents de Andria. Après tout, nous faisons tous partie de la même équipe.

« Il s'agit d'une industrie à laquelle il fait bon appartenir », assure Andria. « J'ai vu de mes propres yeux, en quittant la Saskatchewan pour l'Ontario, que nous sommes très chanceux. Quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez, vous côtoyez toujours des gens formidables qui visent un but commun. »

Andria Karstens - Voici mon histoire