Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation ainsi que notre énoncé sur la Protection de la vie privée. Ces mises à jour comportent de l'information sur les renseignements personnels que nous recueillons, sur la manière dont nous pouvons utiliser ces renseignements et sur les droits que vous pouvez avoir en ce qui concerne vos renseignements personnels. Les versions révisées des Conditions d'utilisation et de l'énoncé sur la Protection de la vie privée sont en vigueur depuis le 25 juin 2020. Si vous continuez à utiliser notre site après cette date, cela signifie que vous acceptez les versions révisées des Conditions d'utilisation et de l'énoncé sur la Protection de la vie privée. Ok

Voici mon histoire : Laura Vink, coordonnatrice des ventes et du marketing

février 26, 2019

Le parcours de Laura Vink dans son rôle de coordonnatrice des ventes et du marketing chez Climate FieldViewMC semble s'être parfaitement déroulé. Sa mère, éducatrice, a grandi dans une ferme et son père, directeur informatique, avait une curiosité pour la technologie. Les parents de Laura lui ont inculqué très tôt l'importance de comprendre et d'apprécier l'agriculture et la technologie.

Laura grandi à Wallaceburg, en Ontario, une communauté entourée par les terres agricoles. « Chaque fois que j'allais avec ma mère chez ma grand-mère à la ferme, elle me posait des questions sur les cultures. Elle voulait que je sois capable d'identifier les différentes plantes et d'apprécier l'agriculture », explique-t-elle. La famille de sa mère a d'abord élevé du bétail, mais s'est finalement tournée vers les cultures de rente, que son oncle continue d'ailleurs d'exploiter aujourd'hui.

Tandis que la famille de sa mère s'occupait d'agriculture, son père a initié Laura à la technologie. Quand elle lui demandait de l'aide, « il me répondait toujours : "Eh bien, qu'est-ce que tu as dit à l'ordinateur de faire?" » Cette approche pragmatique de la technologie a permis à Laura d'apprécier dès le départ ce médium qui a fini par exercer une fascination sur elle.

Laura Vink

Laura n'est toutefois pas arrivée dans l'industrie agricole par le chemin le plus direct. Suivant les traces de sa mère et de sa grand-mère, Laura a obtenu un baccalauréat en éducation de l'Université de Toronto et a enseigné pendant cinq ans au secondaire à Chatham-Kent, en Ontario. Son mari Joe, qui a obtenu sa maîtrise en malherbologie, a décroché un poste chez Monsanto, maintenant une division de Bayer, qui exigeait que le couple déménage dans l'Ouest; Laura a alors décidé d'explorer d'autres possibilités de carrière.

Rejoignant également la famille Monsanto, Laura a été embauchée en tant que représentante du service à la clientèle, un poste où elle devait s'entretenir directement avec les producteurs et les détaillants au sujet des produits et services de Monsanto. Pendant ce temps, son mari était le responsable technique des programmes de gestion des mauvaises herbes pour l'Ouest, de sorte que le couple discutait de plus en plus souvent de ce que faisaient les agriculteurs, des problèmes auxquels ils étaient confrontés et de la meilleure façon de les résoudre.

« En fait, cela nous a rapprochés », dit Laura, alors qu'elle et Joe parlaient de solutions et de développement de l'industrie durant leurs déplacements quotidiens entre la maison et le travail.

Après avoir travaillé au service à la clientèle pendant plus d'un an, Laura avait hâte d'essayer quelque chose de nouveau. Elle a rapidement obtenu un rôle dans le marketing, où elle a été responsable de l'organisation de foires commerciales, et a acquis de l'expérience en approvisionnement, en facturation et en marketing.

Laura Vink

Après la naissance de leur fille, Laura et Joe sont retournés vivre en Ontario pour se rapprocher de leur famille. Incapable de transférer son poste dans sa province natale, elle a décidé d'explorer une autre voie en agriculture. C'est au salon Outdoor Farm Show de Woodstock, en Ontario, qu'elle a rencontré l'équipe de Climate FieldView, une occasion qui l'a finalement amenée à devenir la nouvelle coordonnatrice des ventes et du marketing, ce qui correspond parfaitement à ses intérêts et à ses compétences. À ce poste, elle joue une foule de rôles de soutien, allant de l'organisation de foires commerciales et de réunions à la préparation de matériel didactique, en passant par le soutien des équipes de vente et de marketing, la communication avec les détaillants et les agriculteurs, la mise en oeuvre de stratégies de marketing et le développement des relations avec les agences.

Le premier contact de Laura avec la plateforme Climate FieldView a été semblable à celui qu'aurait n'importe quel agriculteur qui l'utilise pour la première fois, explique-t-elle : « C'est comme quand vous recevez votre premier iPhone®, vous pensez : "C'est intéressant, je peux faire plein de choses avec, alors par où je commence? » Après avoir essayé l'outil de dépistage, elle a vite compris qu'une fois habituée, il était en fait assez facile à utiliser. « Mais comme toute nouvelle technologie, il ne faut pas avoir peur d'essayer de nouvelles choses et d'en découvrir d'autres par soi-même », dit Laura. « On en retire ce qu'on y met. »

Laura Vink

Les événements Initiation à Climate FieldView que Laura aide à organiser rendent le contact avec Climate FieldView pratiquement sans douleur. Tenues au printemps et à l'automne et plafonnées à environ soixante-quinze participants par événement, ces conférences aident non seulement à bâtir une communauté de producteurs agricoles qui peuvent partager des conseils et des astuces et s'entraider, mais sont aussi des sources de renseignements sur la façon de configurer la tablette, d'utiliser différentes fonctions, de créer des prescriptions, d'effectuer des essais en parcelle et d'utiliser les données recueillies pour prendre les meilleures décisions pour la ferme.

Laura a l'impression que depuis qu'elle travaille avec Climate FieldView, la plateforme a beaucoup évolué. « C'est en train de transformer l'agriculture, littéralement », dit-elle. « Gagner du temps et partager les données directement avec les détaillants ou les associés sans que quelqu'un doive se déplacer à la ferme est un avantage énorme pour les producteurs. Nous avons tous besoin de plus de temps, et de la façon dont la plateforme FieldViewMC évolue pour aider les gens à gagner du temps, elle fera une différence du même ordre que celle entre le téléphone à rabat et le téléphone intelligent », explique-t-elle.